Nouvelles

Aberration fédérale

Aberration fédérale

Aberration fédérale

Un problème majeur touche l’immigration au Québec : pourquoi 27 mois d’attente pour un visa d’immigration au Québec, et six mois dans le reste du Canada ?

Pourquoi le Québec est-il discriminé de 400 % dans les délais d’attente des visas d’immigration par rapport au reste du Canada ?

En tant que retraité du ministère de l’Immigration du Québec, où j’ai été, entre autres, responsable de l’accueil des réfugiés dans les régions du Québec et agent de sélection à l’étranger, je suis particulièrement sensibilisé à l’importance primordiale de l’immigration au Québec […]. La survie du Québec français est en jeu. Ce qu’avait compris Daniel Johnson père et tous les premiers ministres québécois qui ont suivi.

Avec un taux actuel de natalité de 1,4 enfant par femme, le Québec français disparaîtra d’ici 40 ans. Pour équivaloir le taux de natalité de 2,1 enfants par femme, qui assure le maintien démographique du nombre de Québécois, il faut l’accueil de 50 000 immigrants par année ; en majorité francophones, ce qui explique la négociation et l’obtention par le Québec de la sélection de ses immigrants.

Ce qui se passe actuellement est incompréhensible. Aucune raison n’est venue expliquer jusqu’ici cette aberration de la bureaucratie fédérale. La pandémie a sévi également partout au Canada. Le délai de six mois ailleurs au Canada est le délai habituel depuis toujours.

Le délai de 27 mois au Québec relève uniquement de la responsabilité du gouvernement fédéral pour lequel il n’a jamais fourni à ce jour d’explications valables.

Devrons-nous faire des hypothèses ? Qui va exiger des réponses ?

Référence

Aberration fédérale
www.ledevoir.com

Bouton retour en haut de la page