Nouvelles

Beauté naturelle et sites artificiels uniques dans le désert de Dubaï

Beauté naturelle et sites artificiels uniques dans le désert de Dubaï

Dans le désert d’Al Marmoom à Dubaï, des sites uniques créés par l’homme côtoient une réserve naturelle qui sert de refuge pour les espèces menacées.

Beauté naturelle et sites artificiels uniques dans le désert de Dubaï

Postcards

Partager cet article

Al Qudra est une oasis à la périphérie de Dubaï qui borde la réserve naturelle du désert d’Al Marmoom. Au détour des dunes de sable, on découvre un décor étonnant ponctué d’une multitude de lacs artificiels, les plus connus étant les Love Lakes. Ces lacs en forme de deux cœurs entrelacés attirent les férus de selfies originaux. Ils s’étendent sur 550 000 mètres carré si bien que vous ne pourrez les voir dans leur intégralité que depuis les airs.

Ce cadre unique s’inscrit dans une démarche d’écotourisme. Il abrite en plus de la flore et la faune du désert, des mammifères, des poissons et plus de 175 espèces d’oiseaux.

Saoud Faisal Mohamed est en charge de la vie sauvage à la municipalité de Dubaï. « L’importance de la protection des espèces menacées est largement reconnue dans le monde entier, » fait-il remarquer avant d’expliquer : « À Dubaï et en particulier dans le désert d’Al Marmoom, nous avons plus de 19 espèces menacées. »

Autre merveille artificielle : le lac de l’Expo 2020 situé près de l’aéroport Al Maktoum qui célèbre l’organisation de la première exposition universelle dans la région du Moyen-Orient, de l’Afrique et de l’Asie du Sud.

Enfin, le plus petit des trois lacs s’appelle le Moon Lake. Comme son nom l’indique, ce lac en croissant de lune invite à la contemplation du coucher du soleil non loin des oryx d’Arabie qui peuplent ce désert.

Partager cet article

Référence

Beauté naturelle et sites artificiels uniques dans le désert de Dubaï
fr.euronews.com

Bouton retour en haut de la page