Nouvelles

Article réservé à nos abonnés Présidentielle 2022 : depuis Rome, Emmanuel Macron tente de s’adresser aux catholiques

Présidentielle 2022 : dans les coulisses de la communication dEmmanuel Macron

Qu’il s’agisse des intentions de vote ou de la popularité, les sondages sont plutôt flatteurs pour le président sortant, en tout cas supérieurs à ceux de ses deux prédécesseurs à six mois d’une fin de mandat. De l’avis général, la communication présidentielle s’est professionnalisée depuis l’arrivée, il y a un an, de Clément Léonarduzzi à sa tête. Mais le plus dur reste à faire : trouver la stratégie gagnante pour la présidentielle. Plongée dans les coulisses.

Présidentielle 2022 : dans les coulisses de la communication dEmmanuel Macron

Contenu réservé aux abonnés

Qu’il s’agisse des intentions de vote ou de la popularité, les sondages sont plutôt flatteurs pour le président sortant, en tout cas supérieurs à ceux de ses deux prédécesseurs à six mois d’une fin de mandat. De l’avis général, la communication présidentielle s’est professionnalisée depuis l’arrivée, il y a un an, de Clément Léonarduzzi à sa tête. Mais le plus dur reste à faire : trouver la stratégie gagnante pour la présidentielle. Plongée dans les coulisses.

Par Elsa Freyssenet

Des hommages et cérémonies mémorielles à profusion pour l’ancrage dans l’histoire de France, une projection vers la France de 2030 pour incarner l’avenir, et des subventions étatiques en tous genres pour panser les plaies du présent. Impossible d’ignorer qu’Emmanuel Macron est partout tout le temps, à quelques mois de l’élection présidentielle qui décidera de sa reconduction (ou pas) à l’Elysée.

Dossier : le plan d’investissements France 2030

Tous les articles des Echos en illimité sur le site et l’application

Le journal en version numérique dès 22h30 la veille de sa parution

Les newsletters exclusives, éditos et chroniques en avant-première

Tous droits réservés – Les Echos 2021

Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron tente de ne pas se mettre à dos les catholiques

Le Premier ministre Jean Castex a rencontré le pape François lundi 18 octobre pour évoquer le scandale de la pédophilie au sein de l’Église de France. Cette visite au Vatican à six mois de la présidentielle n’est pas non plus dénuée de sens politique.

Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron tente de ne pas se mettre à dos les catholiques

Le 23h du lundi 18 octobre 2021

diffusé le 18/10

Le 23h du lundi 18 octobre 2021

Une justice française à la peine

Le procès des sondages de l’Élysée a débuté sans Nicolas Sarkozy

Covid-19 : une cinquième vague en France ?

Automobile : une usine Renault à l’arrêt à cause de la pénurie de composants électroniques

CAF : les aides ont du mal à être versées

VRAI OU FAKE. La reconnaissance faciale, une technologie controversée utilisée par la Russie

Russie : troisième vague de répression contre la presse

Russie : « Le journalisme est un combat plus nécessaire que jamais et plus difficile que jamais »

Droit européen : la Pologne persiste et signe

Eurozapping : hommage au député poignardé au Royaume-Uni ; Orban ou Marki-Zay pour diriger la Hongrie

États-Unis : début du procès attendu des meurtriers d’un joggeur noir

Etats-Unis : vers la fin du tabou qui entoure la question des viols dans les universités ?

Etats-Unis : dans un livre documenté, Chanel Miller écrit enfin son nom

Facebook : création de 10 000 emplois en Europe pour construire le metaverse

Culture : avec « L’Homme de la cave », Philippe Le Guay signe un thriller noir sur le négationnisme

Emmanuel Macron, Président de droit divin ? 

Le Président est attendu au Vatican ce 26 juin.  Quand il ne consulte pas régulièrement des religieux, le chef de l’État se sent touché par le doigt de Dieu. An…

Emmanuel Macron, Président de droit divin ? 

Mi-février, Emmanuel Macron organise un dîner à l’Élysée sur lethème de la fin de vie. Autour de la table, des responsablesassociatifs et du monde médical, mais aussi des représentantsreligieux dont l’archevêque de Paris, Michel Aupetit. En moins dedeux mois, c’est la troisième fois que le Président rencontre desreprésentants des cultes. À la fin du repas, Emmanuel Macron glisseau président de la Fédération protestante de France, FrançoisClavairoly : « Nous nous reverrons bientôt. » Il a tenuparole. La plupart d’entre eux – et l’on ne compte pas sonallocution devant les évêques de France début avril – sont revenusau mois de mai. Cette fois pour parler de PMA.

Jamais du temps de François Hollande une telleproximité n’avait été affichée avec la sphère ecclésiastique et lereligieux en général. Au grand dam des tenants d’une laïcitéstricte, Emmanuel Macron ne cesse de questionner l’idée detranscendance. Il parsème ses discours de multiples références ensurplomb. À Aix-la-Chapelle (Allemagne) en mai, où il a reçu leprix Charlemagne, il va interpeller les Européens d’un «Réveillez-vous » à consonance évangélique et énoncer ses «quatre commandements » quasi bibliques. Dans sa récenteinterview donnée à La NRF (La Nouvelle Revue Française), ilconvoque le penseur chrétien Pascal et son « Nous sommesembarqués au-delà de la sphère individuelle ». Lors del’hommage au colonel Beltrame, le chef de l’État a égrené presquetous les fondamentaux du catholicisme : « Il y avait le sens dela vocation, de l’éternité, le salut, la quête de sens,détaille un p

Covid : Emmanuel Macron va s’exprimer mardi à 20 heures

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a précisé que l’allocution du chef de l’État portera sur l’épidémie du Covid-19 et les réformes.

Covid : Emmanuel Macron va s’exprimer mardi à 20 heures

Emmanuel Macron va s’adresser aux Français ce mardi 9 novembre à 20 heures, a confirmé l’Élysée. Un peu plus tôt dans l’après-midi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait annoncé que le chef de l’État s’exprimer prochain « très prochainement ». Cette allocution sera la première du chef de l’État depuis celle du 12 juillet. Et, si elle se tenait en début de semaine prochaine comme évoqué par des sources gouvernementales, interviendrait cinq mois juste avant le premier tour de la présidentielle le 10 avril 2022.

Elle devrait être sur le même format que celle du 12 juillet en comprenant une partie « sur la situation sanitaire » et une autre « sur la reprise économique, les réformes qui sont conduites et sur l’ensemble des sujets qui traversent notre pays aujourd’hui », selon Gabriel Attal. Après avoir félicité une femme s’étant fait vacciner avec la troisième dose à la pharmacie, le porte-parole a souligné que la situation sanitaire était de nouveau préoccupante, car « l’Europe est redevenue l’épicentre de l’épidémie », avec une « reprise très forte » dans certains pays.

À LIRE AUSSIReprise du Covid : le gouvernement sur un fil

« En France, nous constatons une reprise légère à ce stade, mais qui est certaine avec une hausse de 15 % de l’incidence sur la semaine écoulée. Le taux d’incidence au niveau national est désormais au-dessus de 60 », a-t-il déclaré, en rappelant que le seuil d’alerte était à 50. « Personne ne doit manquer au rappel », car « la vaccination est une carte maîtresse », a-t-il insisté. En déplacement à Montpellier, Jean Castex avait auparavant exhorté à « une mobilisation générale autour de la vaccination », appelant les personnes concernées à « recourir à la 3e dose ».

À LIRE AUSSINouvelle vague de Covid : la France sur le fil

Le Parlement a par ailleurs autorisé vendredi le possible recours au pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022, malgré l’hostilité des oppositions. Lors de son allocution du 12 juillet, Emmanuel Macron avait annoncé l’obligation vaccinale pour les soignants et les aidants, l’extension du pass sanitaire et la fin de la gratuité des tests PCR à l’automne pour les non-vaccinés.

Il avait aussi confirmé la mise en œuvre de la réforme contestée de l’assurance-chômage, et annoncé le plan France 2030 et « un revenu d’engagement » pour les jeunes qui est devenu un « contrat d’engagement » lors de sa présentation mardi. Il avait en outre indiqué que la réforme des retraites, suspendue au début de l’épidémie, serait relancée dès que « les conditions sanitaires seraient réunies ».

À LIRE AUSSICoignard – Pass sanitaire : le pari – osé – d’Emmanuel Macron

Chaque jeudi, découvrez les informations de notre rédaction politique, et recevez en avant-première les exclusivités du Point.

Vous pouvez consulter notre Politique de protection des données personnelles.

La rédaction vous conseille

Agrandir le texte

Réduire le texte

Imprimer

Commenter

Ajouter aux favoris

Envoyer par email

Un avis, un commentaire ?

Ce service est réservé aux abonnés

Un avis

Mardi soir macron va nous faire une conférence sur l’éolien, le vent il en connaît un rayon.

&&&&

Pourquoi s exprimer mardi ? Comme d hab’les médias en font des tonnes depuis 3 jours… Spéculant sur les annonces… En juillet même topo pendant plusieurs jours ça devient lassant le président pochette surprise va parler ? Et ensuite ? Sommes nous idiots pour ne pas comprendre que ça sera comme avant simplement ? Le p’tit me tape sur les nerfs mais les médias encore plus – : )- : )

Nous sommes en guerre, le masque n’est pas obligatoire, obligation de porter le masque, confinement, autorisation de sortie, amende de 135 €, vaccination non obligatoire, vaccination contre pass sanitaire, pass sanitaire valable jusqu’au 15/11, reporté au 07/2022, que de contradictions, de mesures liberticides, de mensonges durant cette crise épidémique, alors Mardi que va t il encore nous annoncés ? Une chose est sûre il n’aura pas mon vote pour 2022

Veuillez remplir tous les champs obligatoires avant de soumettre votre commentaire

Le titre du commentaire est obligatoire

Le texte du commentaire est obligatoire

Voir les conditions d’utilisation

Vous devez renseigner un pseudo avant de pouvoir commenter un article.

un brouillon est déjà présent dans votre espace commentaire.

Pour conserver le précédent brouillon, cliquez sur annuler.

Pour sauvegarder le nouveau brouillon, cliquez sur enregistrer

Erreur lors de la sauvegarde du brouillon.

Référence
www.lesechos.fr
www.francetvinfo.fr
www.lavie.fr
www.lepoint.fr

Bouton retour en haut de la page